Poutine a annoncé la fin des congés payés

- May 12, 2020-

Poutine a annoncé la fin des congés payés

Le site officiel russe de prévention des épidémies COVID-19 montre que depuis 10: 35 heure locale en mai 12, 10 899 nouveaux cas de COVID-19 ont été ajoutés en Russie au cours des 24 dernières heures, avec un total de 232243 cas diagnostiqués. Million. À l'heure actuelle, la Russie a le troisième plus grand nombre de diagnostics au monde.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé le 11 mai que tous les Russes mettront fin à leurs vacances payées à partir du 12 e, et les localités doivent créer des conditions pour la reprise des activités économiques si les conditions le permettent. Selon le China News Service, Poutine a déclaré que si possible, les entreprises engagées dans des activités économiques de base devraient reprendre le travail le 12 mai. Pour les entreprises qui n'ont pas repris le travail, les employés' les salaires doivent être payés.

Plus tôt, la Russie a prolongé la date des vacances payées à plusieurs reprises. Le 25 mars, Poutine a publié un discours télévisé annonçant une fête nationale du 28 au avril 5 pour empêcher la propagation à grande échelle du COVID-19 en Russie. Le 2 avril, Poutine a annoncé que la fête nationale serait prolongée jusqu'en 30 avril. Il a été annoncé le 28 avril que le congé payé pour toute la Russie avait été prolongé jusqu'au 11 mai.

Il est entendu que du point de vue de la prévention et de la lutte contre l'épidémie, au début de l'épidémie, la Russie n'était pas relâchée. Dès janvier 27, la Russie a créé le siège de la prévention des épidémies. Depuis la mi-fin mars, la situation épidémique en Russie s'est soudainement retournée. Les experts anti-épidémiques pensent que la Russie n'a pas réagi rapidement en empêchant l'importation d'épidémies européennes. Selon les données publiées par l'Agence russe du tourisme, un total de 160 000 russes sont rentrés en Russie de 43 pays entre mi-et fin mars. 60% des cas confirmés en Russie sont importés de l'étranger.

L'expert russe Wang Xiaowei a déclaré dans une interview aux médias que bien que la Russie ait auparavant interdit les rassemblements de plus de 5 000 personnes, les moins de 5, 000 personnes étaient toujours détenues comme d'habitude, laissant de la place pour la propagation rapide de COVID-19. En outre, certaines personnes ne sont pas suffisamment sensibilisées à la prévention des épidémies et aucune mesure d'isolement n'a été mise en œuvre, augmentant le risque d'infection.